Skip to content

Libération des mémoires cellulaires

Libération des mémoires cellulaires

 Soin énergétique

 

étoiles

Nos difficultés actuelles peuvent provenir d’évènements traumatisant de notre vie, mais elles peuvent aussi prendre leur source dans nos vies passées, de nos anciennes mémoires. Ce qui nous est arrivé, ce que l’on a fait, dit, pensé laisse comme une empreinte dans nos cellules, dans nos corps subtils . L’information s’est cristallisée dans  cette mémoire cellulaire (ou karma), et elle nous suit de vie en vie. Elle peut générer un mal-être, des maladies que l’on ne sait pas expliquer (le mal a dit) Cette mémoire peut aussi provoquer des blocages: manque de confiance en soi, colère, angoisse…

 

La mémoire cellulaire

 

adnChaque cellule contient toute l’information de l’ADN, mais elle n’en code qu’une partie. Par exemple, les cellules des yeux même si elles contiennent toutes les informations de l’ADN, elles ne vont décodées et exprimées que la partie concernant les yeux. 

Grâce à la physique quantique, il est possible d’étudier la matière en allant de plus en plus loin dans l’infiniment petit. An niveau cellulaire, l’exploration du noyau conduit à l’ADN. A l’extrémité des codons composant l’ADN, nous trouvons des brins de télomères faits d’énergie lumineuse. Toutes les cellules émettent un rayonnement lumineux. Au niveau de la membrane de la cellule sont sécrétés des neuropeptides qui permettent la circulation de l’information entre les cellules. Et c’est l’énergie lumineuse associée aux neuropeptides qui représentent la conscience de la cellule. Cette conscience cellulaire porte les informations propres à la vie .

Pour résumé, chaque cellule est faite d’énergie lumineuse (contenant de l’information) et communique avec les autres cellules via les neuropeptides.

L’ensemble de ce qui est mémorisé dans les cellules est transmis au cerveau par le niais de flux liquidiens (le sang et la lymphe).

Notre corps ressemble à un vaste réseau de communication.

Quelles informations sont mémorisées dans les cellules?

Tout, absolument tout est mémorisé dans les cellules. La capacité de la mémoire cellulaire est immense, et elle garde toutes les informations, tout ce que nous avons vécu ou ressenti depuis la conception, la vie intra-utérine, la naissance, la petite enfance, la vie adulte…jusqu’à l’instant présent.

Cette mémoire ne s’arrête pas au vécu de notre vie. En effet, nous sommes issue de deu

x cellules: une de notre père et une de notre mère. C’est pourquoi, nous portons aussi le bagage de nos parents, et de nos ancêtres. Les informations sont transmises de générations en générations. 

Le temps

Le temps est cyclique. On peut observer l’alternance du jour et de la nuit, des saisons, des lunaisotemps51ns. Ce phénomène de cycle s’applique également aux cellules. Tout évènement d’une très grande intensité (positif ou négatif)  arrivant à un moment donné ou à un âge donné va marquer les cellules. A la date anniversaire de cet évènement, nous en ressentirons les effets (positifs ou négatifs).

Ce phénomène cyclique s’applique aussi à la descendance, puisque l’information est transmise à travers l’ADN. Et voilà pourquoi, à une date anniversaire ou au même âge que l’un de nos grands-parents, nous revivons des émotions identiques ou nous déclenchons la même maladie. Il y a un schéma de répétitions.

Quels sont les domaines concernés par la mémoire cellulaire?

Tout ce qui vous arrive, tout ce que vous ressentez s’inscrit dans la mémoire cellulaire. Et l’informatio

n va être stockée et créer une croyance (ou schéma de pensée) limitante ou aidante.

Par exemple, si dans votre petite enfance vous êtes submergé par une vague à la plage. Cela déclenche chez le petit enfant que vous êtes une forte peur. Cette émotion vive va inscrire au niveau des cellules que l’eau est dangereuse. Vous allez ensuite avoir peur de l’eau. Et même une fois arrivé à l’âge adulte, cette peur est encore inscrite dans vos cellules et elle va continuer de déclencher une appréhension de l’eau. Cela devient une croyance limitante. Lorsque vous aurez des enfants, certains pourront avoir reçu cette information, ce qui explique la peur de l’eau déjà présente chez certains bébés sans évènements traumatisants déclencheurs.

Tout est donc inscrit dans la mémoire des cellules, et cela s’exprime par des blocages émotionnels ou des problèmes physiques. La mémoire cellulaire concerne donc:

  • le manque de confiance en soi
  • la colère
  • la tristesse
  • la dépression
  • les pleurs inexpliqués de bébé
  • les peurs
  • les angoisses
  • le stress
  • les problèmes de peau: eczéma, psoriasis, verrues
  • les troubles digestifs: diarrhée, constipation, colon irritable…
  • les migraines
  • les douleurs articulaires…

Peut-on modifier l’information contenu dans la mémoire cellulaire?

C’est la bonne nouvelle! Il est possible d’agir sur cette information contenu au sein de la cellule!

 

Les cellules ont une forme d’intelligence puisqu’elles sont capables de stocker de l’information. En établissant une connexion avec la cellule, il est possible de remonter à la source de l’évènement traumatisant (qu’il soit arrivé dans votre vie ou dans celle de vos ascendants) et d’en prendre conscience. Cette prise de conscience va permettre de comprendre que l’information n’a plus besoin d’être stockée, qu’elle n’est plus valable aujourd’hui.

Reprenons l’exemple de l’enfant qui a peur de l’eau. Quand il était petit cette peur jouait un rôle de « sécurité », il n’allait pas seul au bord de l’eau. Par contre à l’âge adulte il a appris à nager et il n’y a plus de danger à faire quelques longueurs de piscine. Sauf qu’il ne peut pas le faire, son appréhension de l’eau l’empêche d’aller dans l’eau. Ses cellules ont gardé en mémoire la dangerosité de l’eau, et il n’arrive pas à passer outre. Il est alors temps de modifier l’information de la mémoire cellulaire.

Comment faire?

Plusieurs questions peuvent être abordées lors d’une séance

  • un problème physique particulier (eczéma, douleurs…)
  • un état  émotionnel qui vous gêne (par exemple beaucoup de tristesse ressenti…)
  • un schéma répétitif de votre vie ou de génération en génération (par exemple une difficulté à concevoir présente sur plusieurs générations, des compagnons violents…)

Au cours de la séance, je me connecte à vos cellules. A travers la clairvoyance et la clairaudience, je trouve l’origine de la situation et j’obtient l’information sous forme d’images ou de phrases. Je vous transmets ce que je vois, ce qui permet de prendre conscience du problème, de faire la paix avec cette part de vous et de transmuter l’information cristallisée au sein de la cellule.

La mémoire cellulaire est ainsi modifiée.

 Pour qui?

Pour tous ceux qui veulent faire un travail en profondeur, qui veulent comprendre ce qui se passe dans leur vie, et qui veulent transformer les croyances (schémas de pensées conscients ou inconscients) et ainsi améliorer leur qualité de vie. 

Durée d’une séance

Une séance dure 1 heure pour un adulte et elle peut se dérouler par téléphone ou en face à face.

Pour les enfants et les bébés, la séance est de 30mn.